Handi Gay du 31

Handi gay

Handi gay

Merci de votre visite

Les histoires

C'est parti pour la première histoire. Cette histoire a été vécue par Francky, il y a quelques années :

La première fois que j'ai touché un autre homme :

Je me souviens, à l'âge de 15 ans, je passe mes vacances d'été dans le sud de la France, chez mes cousins. Comme il n'y a pas de lits pour tout le monde, je partage celui de mon cousin Alain. Il n'a qu'un an, à peine, de moins que moi.

Le premier soir, il fait chaud, mon cousin me demande si cela ne me dérange pas qu'il dorme à poil. Bien sur, je lui réponds que cela ne me dérange pas et que d'ailleurs, je vais en faire autant.
Lorsqu'il baisse son slip devant moi, je découvre un sexe qui, bien que mou, est plus imposant que le mien. J'ai du mal a détacher mon regard de ce merveilleux spectacle qui me fait immédiatement réagir. Je me mets instantanément à bander. Ma bite est raide comme du bois dans mon slip. Un regard furtif me permet de voir qu'elle en est même sortie. Je ne veux pas qu' Alain le voit alors je retire vite mon slip et me glisse sous les draps. Il y a déjà bien longtemps que j'ai compris que je suis plus attiré par les garçons que par les filles. Je ne me branle que devant des photos d'hommes dénudés intégralement ou presque et je ne rate jamais une occasion de mater. Mais je ne sais pas ce qu'il en est pour mon cousin ; ou s'il y a même déjà pensé ; et, dans la famille, il n'est pas question de parler de sexe...... Encore moins d'homosexualité !!

Alain ne se couche pas tout de suite, il déambule nu dans la chambre, sous mes yeux en rangeant ses affaires. Ce qui ne va pas me calmer. Je vois son sexe et ses couilles ballotter à chacun de ses pas, se les touchant parfois... J'ai peur de lâcher la purée rien qu'avec cette vision. Il faut que je me retienne... Enfin, il se met au lit !

On discute un petit peu puis il éteint la lumière. Je bande toujours. Fébrile et très excité, je me tourne sur le côté, les fesses vers Alain. Je n'arrive pas à dormir. La vision de mon cousin nu devant moi ; le fait de le savoir juste tout prêt de moi, dans le même lit, m'excite au plus haut point. Mais je n'ose pas bouger. Je sens aussi les fesses de mon cousin contre les miennes.

C'est alors qu' Alain se retourne et se rapproche de moi. Je sens ses jambes contre mes jambes. Je sens aussi son corps contre mes fesses. Je ne réalise pas tout de suite mais, je sens aussi son sexe dur contre mes fesses. Mon excitation est à son comble. Je me reprends un peu et oscille mes fesses. Sa bite, qui me paraît énorme vient se loger directement contre la raie de mes fesses. Alain met alors son bras autour de moi. Il me caresse très doucement. Je sens sa respiration aussi forte que la mienne. Sans un mot, sa main descend. Il arrive à mon nombril et effleure mon gland tendu. Il reste comme ça un temps qui me semble être une éternité. J'en peux plus et il faut que je fasse quelque chose. Je me retourne et me met sur le dos. Alain attrape mon sexe. Il l'enserre dans ses mains.

De ma main gauche, je cherche alors la grosse bite d' Alain et la prends à mon tour. Je n'ai pas rêvé. Elle me paraît énorme, plus grande et plus épaisse que la mienne. Je lui masse les couilles à peine poilues alors que je suis déjà bien pourvu. Je remonte et reprends sa bite dans ma main. Alain retire le drap et allume la lumière. J'apprécie la vue et de voir nos deux corps.... C'est peut être pour ça que je n'aime pas baiser la lumière éteinte ??

Nous sommes tous les deux allongés, nus, sur le dos, le sexe bandé. Nos regards sont portés sur le sexe de l'autre. Je commence a le branler. Il en fait autant. Notre excitation est au maximum alors, il ne faut pas longtemps pour que nous éjections, en même temps, une dose massive de sperme bien épais sur nos corps. Nous nous sommes un peu caresser encore puis Alain essuie nos deux spermes avec des mouchoirs en papier ; histoire que sa mère ne découvre pas de traces suspectes dans le lit le lendemain. Nous nous faisons un bisou rapide sur la bouche puis nous nous recouchons, satisfaits, en nous enlaçant.


C'était la première nuit des vacances et cela promettait un merveilleux mois à venir......

Francky

3 commentaires:

Kalinours a dit…

Bravo, Francky. Cette histoire est très excitante et, ce qui ne gâche rien, très bien écrite. Y a-t-il une suite ? J'aime beaucoup ce genre d'histoire.

francky95 a dit…

Merci beaucoup, oui il y aura une suite...

Anonyme a dit…

super histoire moi aussi j'ai couché avec cousin , on attend la suite . Sam